Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 17:33

Cicatrisant.jpgL'homme affalé n'a plus mal. Il ne sent plus la douleur de cette plaie profonde, suintante. Il s'en moque, il la dissout dans des éclats rosés à grandes goulées et rit à la gorge de petites bourgeoises incommodées. Il pue, et crie fort. Mais ce soir là c'est lui le héros, le chevalier du trottoir quand les petits minets, inquiets, enroulent le bien aimant de leur bras.

Partager cet article

Repost 0

commentaires