Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 13:46

Il n'en rêvait plus des séances d’épouillage. La pluie froide suffisait. Des mâles idiots et agressifs il n'en supportait plus l'haleine, pas plus que celle des guenons hystériques qui précipitaient les flammes. Il était fatigué à défaut d'être résigné, mais avait gardé farouchement sa branche épargnée des territoires en querelle. Et se disait que ce grand désordre était une belle œuvre collective...

Singes et guenons

Partager cet article

Repost 0

commentaires